Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Martine Guibert, Vice-Présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, affirme son soutien envers la filière industrielle française et la transition énergétique lors de sa visite à l’usine IVECO BUS d’Annonay

IVECO BUS, constructeur français basé à Lyon, a reçu la Vice-Présidente de la région Auvergne-Rhône-Alpes en charge des Transports sur son site de production ardéchois à Annonay. L’occasion pour Martine Guibert de réaffirmer l’engagement de la région envers l’excellence industrielle hexagonale mais aussi l’utilisation des énergies alternatives dans les transports.

Annonay, le 3 mai 2018

Martine Guibert, Vice-Présidente de la région Auvergne-Rhône-Alpes, s’est rendue à l’usine IVECO BUS d’Annonay accompagnée d’une délégation d’élus et de transporteurs afin de visiter le site de production de la marque et d’échanger sur les grands enjeux de la mobilité d’aujourd’hui et de demain.

iveco guibert vilestaA cette occasion, elle a pu confirmer le soutien de la région envers la filière industrielle française. En effet, ce site plus que centenaire emploie près de 1.400 salariés et fait appel à plus de 270 fournisseurs et sous-traitants français, contribuant ainsi largement au développement économique régional et hexagonal, à la création et la pérennité de l’emploi mais aussi à l’équilibre de la balance commerciale française. Labellisés « Origine France Garantie » depuis 2012, les autobus et autocars produits sur le site ardéchois incarnent pleinement le concept “Conçu et produit en France”, avec une part de valeur française supérieure à 50% (audit Bureau Veritas pour PRO FRANCE). Outre l’excellence de la filière industrielle française, c’est également l’engagement de la région en faveur de la transition énergétique qui a été mis en avant lors de cette visite.

« Nous avons la chance d’avoir un constructeur industriel français réputé dans notre région et nous le soutenons de manière active dans son développement économique. Les enjeux sont multiples tant en ce qui concerne l’emploi  que la santé publique avec la nécessaire transition énergétique » a déclaré Martine Guibert lors de son allocution, tout en ajoutant : « La région prévoit de lancer des marchés en 2018 et 2019, entrainant le renouvellement de 500 autocars et une attention particulière sera apportée à une solution de transport respectueuse de l’environnement et à l’emploi local ».

L’utilisation des véhicules GNV dans les transports offre des bénéfices particulièrement significatifs en matière d’émissions polluantes et sonores : les émissions de CO2 sont réduites de 10 à 15 %, le niveau d’émission de particules fines est proche de zéro et celui des NOx est réduit de 60% par rapport à la norme Euro VI. Le niveau sonore est quant à lui réduit de moitié, pour un silence de fonctionnement exceptionnel. Dans le cas de l’utilisation du biométhane, le bénéfice environnemental se manifeste alors par une réduction de l’empreinte carbone pouvant atteindre 95 %.

La technologie gaz est également pertinente économiquement car les véhicules aux GNV reposent sur une technologie mature et maitrisée depuis de nombreuses années, tant sur sa conception, que son utilisation et sa maintenance. IVECO BUS, leader européen en la matière, est le seul constructeur à proposer une gamme de véhicules complète à énergies alternatives permettant de répondre à ces enjeux dès aujourd’hui, pour assurer la mobilité propre de demain.